Nathalie Alidor témoigne : Du virtuel au réel

Du virtuel au réel …

 

Ma 1ère rencontre avec Sauveur fut sur un forum tennis sur Internet. De suite ses conseils m’ont parlé tant pour la gestion des émotions sur le court que pour trouver un remède à mes sautes de concentration. J’ai donc profité de ses premiers cours en ligne en … 2002, notamment ceux concernant la respiration.

Les années ont passé avec ces problématiques récurrentes sur le court. J’ai donc sauté le pas en mars 2015 pour suivre un stage au centre BelAir Tennis de Luynes, près d’Aix-en-Provence, stage innovant qu’on ne trouve nulle part ailleurs.

Et là ce fut plus qu’une rencontre tennistique. Sauveur est un passionné qui sait partager toutes ses connaissances et c’est un régal d’écouter ses explications et de les appliquer ensuite sur le court, une belle aventure humaine !

En 5 minutes, oui vous lisez bien, en 5 minutes j’ai appris les pas courus via sa méthode de visualisation intérieure. Le tennis avec Sauveur est vu sous un autre angle qui me convient parfaitement. De retour dans mon club, l’enseignement classique a repris le dessus et j’ai eu du mal à persévérer sur l’application des fils rouges.

Malgré tout j’ai une première anecdote à vous raconter : lors d’un 1er tour en tournoi je joue une 15/3 gauchère dont je n’arrive pas à lire le service. C’est alors que je décide d’appliquer un des fils rouges, le « comment tourne la balle » et là, comme un miracle, je retourne correctement ses services et le match commence. Pour l’anecdote ce fut une belle perf indirecte à 15 en fin de saison. Elle a dû en embêter plus d’une avec son service !

La saison 2015/2016 fut très compliquée mentalement pour moi ; la motivation, l’envie et la gniaque se sont étiolées avec l’accumulation de défaites. Après un break tennis, je décide de faire un nouveau stage sophro-tennis pour m’aider à surmonter cette période sportive difficile.
Retour au centre BelAir en octobre 2016. Je suis un peu familière de la méthode comme j’avais déjà suivi un stage mais je profite à fond de cette semaine. Les échanges avec Sauveur et avec un DE venu se former à cette méthode sont très enrichissants. L’accent est mis sur le taux de concentration, chose jamais abordée dans l’enseignement classique et pourtant ô combien importante au tennis. En une semaine j’ai multiplié ce taux par deux !

Petit hommage également à Jacques THAMIN, spécialiste du service qui est intervenu une heure par jour durant cette semaine. Merci à lui pour les conseils avisés notamment sur le couple zone/effet, ça peut sembler basique mais ce fut une révélation.

L’application fut directe puisque j’ai joué en match par équipe à classement égal très rapidement au retour du stage. Durant le tiebreak du 3ème set, à 4/2 j’entends ma coéquipière qui vient de perdre, la rencontre se joue donc sur mon match. La pression aurait pu m’envahir à ce moment mais j’ai stoppé toute pensée négative en utilisant deux des fils rouges : le « compte-à-rebours le sol » entre les points et l’écoute du souffle durant le point. Bien m’en a pris, je remporte ce set et l’équipe gagne la rencontre.

Une blessure m’a empêché de poursuivre les expérimentations mais dès mon retour sur le court, je compte bien les reprendre et vous encourage à faire de même.

Encore merci à Sauveur pour les échanges virtuels dans un premier temps puis bien réels dans un second temps.